Bienvenue sur Développement Agile

Référence sur le développement logiciel Agile. Nous traitons de conception, de programmation, de pratiques de génie logiciel, d'essais et d'autres sujets connexes.

Autonomy. Mastery. Purpose.

Publié par Louis-Philippe Carignan le mercredi 6 mars 2013 à 08:00

Lorsque je donne la formation Professional Scrum Master(PSM), il y a une section à propos du travail d'équipe où l'on explique, entre autre, le modèle de Tuckman et les motivations dans une équipe. À force de donner le cours, j'ai découvert que la vidéo suivante de Dan Pink couvre en bonne partie cette section. Je roule maintenant cette vidéo au début de la section.

Le point fort, à mon avis, de la vidéo, est les trois facteurs qui motivent les gens qui font un travail cognitif: autonomie (autonomy), maîtrise (mastery), but (purpose). Après la vidéo, j'ai une discussion avec les participants pour voir comment ils peuvent utiliser Scrum pour cultiver ces trois facteurs. Par exemple, on cultive l'autonomie par le découpage en tâches fait par les membres de l'équipe. Dans un autre contexte pour cultiver l'excellence technique, lors d'une rétro, il se peut que l'équipe constate que leur niveau de qualité à la livraison n'est pas satisfaisant pour eux mêmes. On regardera alors les façons d'améliorer la qualité en misant sur l'excellence technique. De façon générale, je vais orienter la discussion avec les participants pour démontrer comment Scrum peut cultiver les trois facteurs mentionnés dans la vidéo.

Mots-Clés :

Inteview with Remco Mulder, the creator of NCrunch

Publié par David Beaumier le jeudi 6 décembre 2012 à 21:35

In early November I had the opportunity to conduct an interview with Remco Mulder, the man behind NCrunch. Now that I’m done with the editing process (yes, I improvised as both director and editor) I can now share the video with our readers.

What is NCrunch?

NCrunch being a relatively young product, you may not have heard of it yet. NCrunch is an automated concurrent testing tool for Visual Studio .NET. You can read more about it by reading this post published a while ago by my colleague Philippe Tremblay. The NCrunch demo on the product’s web site is also a must-see for those who want to discover what the product can do for them.

I have to admit that NCrunch is now part of my regular developer’s toolset. I should also confess that I’m now addicted to the feedback I get from it and that even feel confused when working on a box that don’t have NCrunch installed. I consider the productivity gain I get from NCrunch is well worth its price. Not to mention that it makes the whole TDD experience more enjoyable.

The Interview

This interview is a unique opportunity to discover who Remco Mulder is. He gives us an insight view of the journey that led him to build and then publish NCrunch. He also discusses the NCrunch roadmap for the next versions. I really appreciated learning more about the genesis of the product and watch Remco explain how publishing a specialized product like NCrunch requires a major personal investment.

I hope you’ll appreciate the final result. However, keep in mind that the interview is a recording of a Skype call between New-Zealand and Quebec (Canada). That explains why there is some occasional lag between the video and the sound throughout the interview.

You’ll find below links that give you direct access to individual section of the interview:

I’d like to personally thank Remco Mulder who kindly acceptted my invitation to take part to this interview. The team at Elapse Technologies looks forward to future versions of the product.

Additional information

Conférence avec Bob Martin: Exiger du professionnalisme

Publié par David Beaumier le mardi 16 octobre 2012 à 16:09

L'équipe d'Elapse Technologies et la Communauté Agile de Québec sont fiers de rendre disponible la captation vidéo de la conférence prononcée par Robert C. Martin le 24 septembre dernier. Afin de rendre sa présentation des plus dynamique, Bob Martin a choisi de personnifier un CTO nouvellement arrivé dans une organisation. Il nous fait vivre ce que pourrait être la première rencontre du gestionnaire avec son équipe de développement.

Dans un style bien à lui, "Uncle Bob" explique par des exemples très concrets pourquoi exiger du professionnalisme d'une équipe de développement logiciel est devenu un impératif. Peu importe le rôle que vous exercez dans une équipe de développement il ne fait aucun doute que le contenu de ce vidéo saura vous apporter des pistes de réflexion.

N'hésitez pas à utiliser la fonctionnalité de sous-titrage offerte par YouTube si vous souhaitez suivre le texte en même temps que l'allocution. Il suffit de cliquer sur le bouton "CC" qui se trouve dans la barre d'outils situé au bas du vidéo.

D'autres extraits vidéos de Robert C. Martin sont offerts en exclusivité sur le blogue developpementagile.com

Le développement de produits Lean chez Toyota

Publié par David Beaumier le vendredi 8 juin 2012 à 17:07

Comme je n'ai pu assister à la conférence Lean Software and System Conference du mois dernier, je me donne comme objectif de regarder certaines des présentations suggérées par mon collègue Louis-Philippe Carignan. Celle de Michael Kennedy intitulée Set-Based Decision Making est particulièrement intéressante. Non seulement c'est une personne qui possède une longue expérience au niveau de Lean, mais il vulgarise très bien le sujet et parvient à faire le parallèle avec le développement logiciel même si à la base les concepts sont liés au monde du "hardware".

Parmi les éléments abordés par Kennedy on retrouve l'histoire de Samuel Langley. Il compare son approche à celle des frères Wright. À la fin du 19ième siècle Langlay a obtenu d'importantes sommes d'argent du gouvernement américain pour mettre en place un programme de développement d'un avion. Il fallut 5 ans à Langley pour arriver avec un appareil prêt à tester et il a eu besoin de fonds additionnels en cours de route. Comble de malheur, ce prototype s'est écrasé lors de l'essai initial.

De leur côté les Wright ont pris une approche différente, principalement en divisant le problème (bâtir un avion) en plusieurs éléments clés et en s'attaquant à chacun d'eux un à la fois. Pour chacun, ils ont mis en place des bancs d'essais dès le départ (parallèle avec ATDD) et ont défini des critères précis de succès avant de conclure qu'ils tenaient LA solution. En fait, quand on y pense avec un peu de recul, ils se sont simplement donné les moyens de réussir. Tout ça avec un investissement minimal de temps et d'argent.

On connaît la suite, du moins celle des Wright: leur premier prototype, le Flyer, a pris son envol le 17 décembre 1903. Pourtant Langley avait l'avantage, lui qui avait réussi des vols précurseurs dès 1896 (sans pilote toutefois).

Kennedy fait un parallèle intéressant entre l'aventure des frères Wright et le manifeste Agile. Évidemment, on ne retrouvait pas de logiciel à cette époque, mais, si on fait fi de cela, les valeurs sont très similaires. Le succès des Wright est attribuable, selon Kennedy, à leur approche qui faisait en sorte de mettre en pratique leur savoir et à apporter les ajustements nécessaires rapidement en fonction de leurs apprentissages. En terme d'agilité, on pourrait dire qu'ils ont su garder une boucle de rétroaction courte entre le moment de la conception et la livraison d'une fonctionnalité (contrairement à livrer un prototype en entier).

Kennedy propose une adaptation au manifeste Agile pour illustrer le cas des Wright

Kennedy vient du monde du développement matériel, mais il n'en demeure pas moins que la majorité des éléments qu'il met de l'avant s'appliquent tout autant en développement logiciel. Malheureusement encore trop de gens dans notre secteur sont à la recherche de la recette magique. Ne devrions-nous pas focaliser un peu plus sur l'apprentissage et le savoir-faire plutôt que sur le processus? En tout cas, c'est une des choses que propose Micheal Kennedy et que je trouve porteuse en développement logiciel.

Parmi ses autres propositions qui ont retenu mon attention, on en retrouve une qui provient des pratiques de Toyota: ne pas bâtir un calendrier tant que l'on n'a pas une cible de succès. Avant cela l'équipe chez Toyota investit principalement ses efforts en apprentissage. L'équipe se donne la chance d'apprendre et identifie ses lacunes et les incertitudes auxquelles elle fait face au lieu de foncer tête première dans le développement et corriger par la suite. Cela ne ressemble-t-il pas encore une fois au TDD ou ATDD?

Vidéos du Lean Software and Systems Conference 2012

Publié par David Beaumier le vendredi 1 juin 2012 à 19:53

Une douzaine de sessions de la conférence Lean Software and Systems 2012 sont maintenant disponibles pour visionnement en-ligne. La conférence, qui en était cette année à sa 4ième édition, s'est déroulée du 13 au 18 mai dernier à Boston.

Parmi celles-ci je retiens le keynote de David J. Anderson qui fait un état de la situation du la popularité de l'approche Kanban en 30 minutes.

Il y a aussi Jeff Patton qui tente de briser certains mythes associés à Lean et Kanban et de mettre l'emphase sur certains aspects parfois négligés de la pensée Lean.

La présentation de Michael Kennedy Set-Based Decision Making aborde l'aspect de la complexité des systèmes et des approches possibles pour développer des produits dans un comtexte où l'on n'a pas toujours en main toutes les réponses au moment de concevoir un produit.

Les amateurs de mesures et de tableaux de bord ne seront pas en reste avec la présentation de Larry Maccherone et Karl Scotland sur les façons d'obtenir des indicateurs quantitatifs avec une approche Kanban.

Bons visionnements!

Mots-Clés :

Archive