Itération : Courte ou longue?

Publié par Louis-Philippe Carignan le jeudi 22 décembre 2011 à 06:08

De par mon expérience, les itérations en mode Agile sont habituellement de deux semaines. Bien que ce soit la norme dans l'industrie, est-ce le bon choix pour votre équipe?

Qu'est-ce qui vous ferait choisir une plus longue itération ou, dans le cas contraire, une itération plus courte? À mon avis, le choix de la durée d'une itération en début de projet est influencé par le risque à exposer par votre équipe.

Par exemple, si l'équipe de réalisation est en démarrage et que vous sentez qu'il faudra une bonne période d'adaptation entre les membres de l'équipe ainsi qu'avec le propriétaire de produit, je réduirais la durée de l'itération pour faire ressortir les problèmes rapidement lors de la rétrospective. Par exemple, je pourrais tenir des itérations d'une semaine au tout début pour exposer les problèmes initiaux (mauvaise communication, incompréhension de l'Agilité, flou fonctionnel, peurs, craintes, résistance aux changements, etc). Si les problèmes initiaux sont atténués après une ou deux itérations, j'allongerais alors l'itération à deux semaines.

Je suis très rarement en faveur d'itérations d'un mois au début d'un projet avec une équipe qui débute avec Scrum. Si elle n'a pas reçu de formation adéquate, je préfère qu'elle vive une courte itération d'une semaine pour comprendre le fonctionnement de Scrum. Il se peut aussi que l'équipe ait à travailler sur des stories risquées dès le premier sprint où celles-ci auront un impact sur le reste du projet. Au lieu d'attendre 1 mois pour vérifier et présenter les résultats de cette story risquée, je vais préférer diminuer la durée de l'itération pour exposer les résultats de cette story le plus rapidement possible aux parties prenantes.

Dan Rawsthorne, dans son livre Exploring Scrum : The Fundamentals, suggère un autre facteur pour déterminer la durée d'une itération. Selon Rawsthorne, l'itération doit être assez longue pour compléter au moins une story. Il suggère de choisir une story de poids moyen et d'estimer le temps qu'une équipe doit prendre pour la réaliser. Il multiple ensuite par 3 cette estimation et cela lui donne une bonne estimation de la durée d'une itération. Par exemple, si une story de poids moyen est de 3 jours, une itération durera (3x3) 9 jours.

Pour conclure, je suggère de démarrer avec des itérations courtes si vous avez des risques à exposer rapidement. Le guide Scrum suggère une itération d'un mois ou moins. L'industrie semble présentement travailler avec des itérations de deux semaines. Si vous êtes toujours indécis quant à la durée de vos itérations, vous pouvez toujours utiliser le truc de Dan Rawsthorne.

Mots-Clés :
blog comments powered by Disqus

0 Comments:

Post a comment

Comments have been closed for this post.