Comment identifier un Scrum Master potentiel

Publié par Louis-Philippe Carignan le lundi 3 décembre 2012 à 00:00

Lors d’un démarrage Agile où vous avez choisit Scrum comme approche, il est important de ne pas négliger le choix de votre Scrum Master.  Cette personne se verra confier des responsabilités importantes. Il faut donc identifier la personne apte à tenir ce rôle qui n’existe pas dans un projet informatique traditionnel.

À mon avis, la personne tenant le rôle du Scrum Master doit être une bonne communicatrice. Par communicatrice, je ne veux pas dire qu’elle est extravertie. Elle doit être en mesure de bien faire passer ses messages aux membres de l’équipe ainsi qu’aux parties prenantes qui gravitent autour de son équipe. Par ses messages clairs, elle établira une confiance initiale envers les parties prenantes tout en s’assurant que l’équipe de réalisation livrera les résultats à la fin de l’itération.

La créativité est aussi un point important chez la personne qui sera désignée Scrum Master. Puisque la personne sera appelée à animer des rencontres, son sens de la créativité lui sera utile pour dynamiser ces évènements. À cause de la nature itérative de Scrum, les cérémonies se répètent souvent et pour les dynamiser, un certain sens de la créativité peut aider l'équipe à sortir de la routine. Dans l'intérêt de renouveler ses techniques de facilitateur, on peut inviter le Scrum Master à suivre des formations d’animations. Par exemple, la conférence « Agile Games » est un bon endroit pour un Scrum Master qui désire s’outiller en termes de jeux.

Et pour organiser ces cérémonies, il faut que votre Scrum Master ait un sens de l'organisation. Il doit être en mesure de voir à l'avance les rencontres à planifier. Il doit se préparer pour chaque rencontre, préparer l'agenda, établir l'objectif ainsi que l'extrant obtenu à la fin de chaque rencontre. Il faut donc faire attention de ne pas retenir une personne qui est souvent désordonnée dans son travail.

Puisque le Scrum Master est un rôle de gestion sans pouvoir décisionnel, la personne doit comprendre ce qu’est le pouvoir d’influence et en faire bon usage. Le Scrum Master n’est pas imputable du résultat. Cette imputabilité revient au propriétaire de produit (Product Owner). Le Scrum Master doit donc guider l’équipe à répondre aux besoins du client sans imposer sa vision du travail à faire. Elle doit donc influencer l’équipe dans leurs décisions tout en se rappelant qu’elle est au service de l’équipe. 

Par mon expérience, je trouve que le Scrum Master est un « process manager ». C’est une personne qui doit comprendre le processus Scrum ainsi que son implication au sein de l’organisation. Par exemple, une personne qui voit et comprend tout le processus dans l’équipe, de la collecte des besoins jusqu’à sa livraison, sera avantagée si elle tient le rôle de Scrum Master puisqu’elle voit l’équipe dans son entier. Cela lui donnera la chance d’être un pas en avant de son équipe lorsque celle-ci semble vouloir apporter un changement à leurs façons de faire. En étant un pas en avant d’eux, cela lui permet de mieux guider son équipe sur les impacts que leur idée peut avoir sur le reste de l’organisation.

La personne identifiée doit aussi vivre les valeurs Scrum dont elle fera la promotion. Les trois valeurs de Scrum étant la transparence, l’inspection et l’adaptation, le Scrum Master doit démontrer qu’il vit ces valeurs. Elle doit se montrer transparente dans sa démarche puisqu’elle rappellera souvent à son équipe l’importance de la transparence. Elle doit aussi se montrer ouverte à se faire critiquer sur son approche pour montrer qu’elle n’a pas peur de s’améliorer elle-aussi. Il faut donc choisir une personne qui est en mesure de vivre ces valeurs. Il faut identifier une personne qui est capable de mettre « ses tripes sur la table » pour montrer l’exemple au lieu de dicter ce que l’équipe doit faire.

Je vous suggère aussi une personne qui est capable de s’oublier. Dans la littérature Scrum, on lit souvent le terme « servant-leadership ». Cette personne doit être en mesure de favoriser des interactions et la communication entre les membres de l'équipe. Par exemple, lorsque le Scrum Master anime des rencontres, il ne doit pas devenir le centre d'attention mais bien un catalyste entre les individus autour de la table. Il doit s'assurer que les intravertis ont autant leur mot à dire que les extravertis de l'équipe. On parlera aussi d’une personne qui est capable de générer des idées. Même si ses idées ont du sens, le Scrum Master doit favoriser l’apparition d’idées dans l’équipe. À l’aide de sa créativité mentionnée précédemment ainsi que la transparence, cette personne trouvera des moyens originaux d’exposer la situation actuelle à son équipe pour que celle-ci voit ce qui ne va pas. 

Au final, le choix de la personne qui tiendra le rôle du Scrum Master est important puisqu’elle est à la base de l'approche Scrum. Je crois que la citation de Lao Tzu, père du taoïsme, résume l’idée de l’apport d’un Scrum Master dans une équipe :

« A leader is best when people barely know he exists, when his work is done, his aim fulfilled, they will say : we did it ourselves. »

 

blog comments powered by Disqus

0 Comments:

Post a comment

Comments have been closed for this post.