Penser autrement ... avec un p'tit peu de d'aide

Publié par Louis-Philippe Carignan le mardi 11 décembre 2012 à 12:18

Albert Einstein a déjà dit « On ne peut résoudre une problématique au même niveau qu’elle s’est créée. Nous devons changer de niveau. ». Avec cette citation en tête, on peut penser qu’il faut faire évoluer notre pensée lorsque nous sommes confrontés à un problème difficile à résoudre. Mais que faire si nous n’avons pas la chance de « changer de niveau » comme le dit Einstein?

On peut aussi consulter un collègue qui n’a pas la même vision que nous face à un problème. Par exemple, notre cerveau a la prédominance vers l’une ou l’autre de ses hémisphères. Cette prédominance influencera notre façon de penser, d’agir et de prendre des décisions. Par exemple, l’hémisphère gauche du cerveau aura l’habitude de faire appel à notre côté logique. Face à un problème, le côté gauche de notre cerveau voudra établir des priorités, établir des limites et des procédures ou simplement dresser une liste des points d’action à prendre pour résoudre le problème.

Mais si vous sentez être dans une impasse avec ces façons de faire, trouvez-vous une personne dont l’hémisphère droit prédomine. Si les stratégies énumérées au paragraphe précédent ne suffisent pas, votre collègue au côté droit prédominant voudra visualiser la solution ainsi que la comparer en images. Il vous suggèrera de travailler en équipe tout en faisant preuve de tolérance face aux options qui pourront ressortir de cette rencontre d’équipe. Bref, il utilisera des stratégies différentes des vôtres mais tout aussi louables.

Bref, le changement de niveau souligné par Einstein ne repose pas que sur vos épaules. Vous êtes épaulés par des collègues qui sont différents de vous. Identifiez ceux qui peuvent vous offrir une perspective différente et faites leur confiance sur les idées qu’ils peuvent vous apporter. Vous serez étonnés du résultat.

 

blog comments powered by Disqus

0 Comments:

Post a comment

Comments have been closed for this post.