3 leviers pour aider l'auto-organisation de votre équipe Agile

Publié par Louis-Philippe Carignan le samedi 3 mars 2012 à 12:00

L’un des 12 principes de l’Agilité nous dit :

« The best architectures, requirements, and designs emerge from self-organizing teams. »

« Les meilleurs architectures, requis et design émergent d’équipes auto-organisées »

Mais comment faire pour que votre équipe devienne auto-organisée? Quels sont les outils mis à la disposition du Scrum Master pour que votre équipe soit auto-organisée? Dans le livre « Succeeding with Agile » de Mike Cohn, l’auteur consacre un chapitre à propos de ce thème. Cohn suggère trois leviers que les Scrum Masters peuvent utiliser pour jouer sur l’auto-organisation de leur équipe :

  1. Les contenants : La frontière où l’auto-organisation a lieu
  2. Les différences : La variété dans l’équipe
  3. Les échanges : Les interactions entre les membres de l’équipe

Levier 1 : Les contenants

Les contenants ne sont pas seulement des espaces géographiques comme la même pièce ou le même édifice. Un contenant peut aussi être le même langage de programmation ou la même nationalité. Vous pouvez jouer sur le contenant de votre équipe en changeant le nombre de personnes sur l’équipe. Vous pouvez aussi introduire un nouveau contenant tel qu’une communauté de pratique ou modifier les responsabilités d’une équipe.

Levier 2 : Les différences

Les différences visent la personnalité, l’expérience de travail et la position hiérarchique des membres de l’équipe. Par exemple, vous pouvez influencez l’auto-organisation en ajoutant une personne avec plus de connaissances techniques pour aider l’équipe à résoudre ses problèmes. Ou si l’équipe a de la difficulté à prendre des décisions, on peut jouer sur les différences en ajoutant une personne qui a un certain pouvoir décision. Notez que je n’ai pas dit d’ajouter une personne qui va prendre les décisions pour l’équipe mais bien une personne qui peut aider l’équipe à légitimer ses décisions.

Levier 3 : Les échanges

Les échanges sont la façon que les membres de l’équipe communiquent entre eux ainsi qu’avec leurs parties prenantes. Si on veut influencer un échange, on peut le formaliser (document, réunion, comité) ou le déformaliser. On peut aussi changer la fréquence des échanges. Peut-être qu’une réunion entre l’équipe et une personne externe devrait se faire plus régulièrement?

Mise en pratique

Si vous voulez mettre en pratique ces leviers, je vous suggère de commencer par dresser l’inventaire de ces leviers dans votre équipe. Pour les contenants, commencer par identifier ceux qui sont liées à votre équipe. Pour chaque contenant, est-ce que vous trouvez que celui-ci a un impact positif, négatif ou neutre sur l’auto-organisation de votre équipe? Identifier aussi les différences que vous avez dans l’équipe? Est-ce que tous les membres de l’équipe ont le même niveau d’expérience? Sont-ils tous expérimentés avec les technologies employées dans votre équipe? Selon vous, quelle différence peut améliorer l’auto-organisation de l’équipe? Finalement, en ce qui à trait aux échanges, identifier l’intensité des échanges? Est-ce que les échanges deviennent trop personnels? Est-ce que vous devriez encourager les échanges avec une personne externe pour modifier les échanges?

Conclusion

Je trouve que l'auto-organisation est un concept plus ou moins bien abordé dans l'Agilité. Bien qu'on en fasse la promotion dans la littérature, il est difficile de bien s'outiller pour qu'elle se réalise. Pour un gestionnaire arrivant d'un milieu plus traditionnel, il peut lui être difficile de mettre en pratique un tel concept et revenir à une gestion traditionnelle. Pour une personne avec un passé plus technique, il peut être difficile de travailler sur cet aspect beaucoup moins tangible que les technologies. Après tout, les humains, ça ne se compile pas!

blog comments powered by Disqus

0 Comments:

Post a comment

Comments have been closed for this post.