Boxstarter : Comment standardiser et simplifier la configuration d’un poste de développement

Publié par David Beaumier le mercredi 7 octobre 2015 à 15:48

J’ai récemment décidé de me configure une nouvelle machine de développement afin de tirer profit de VS 2015 et de Windows 10. Comme à mon habitude, j’ai décidé d’y aller avec une machine virtuelle.

Je dois dire qu’un aspect qui me rebute chaque fois que je dois monter un poste de développement, c’est le processus d’installation de tous les outils dont j’ai besoin. Ça prend du temps et il y a beaucoup d’étapes manuelles. En plus on doit attendre que chaque installation se termine pour lancer la suivante. Je me suis dit qu’il devait exister une approche plus efficace  de s’y prendre.

C’est alors que j’ai découvert Boxstarter. Il s’agit d’un outil qui permet d’automatiser l’installation de logiciels sur la plateforme Windows en tirant profit des paquetages Chocolatey. Donc, au lieu de suivre une liste de ce que vous voulez installer sur votre machine, il vous suffit de construire un script qui contiendra les commandes d’installation à exécuter, à le lancer et à attendre que ce soit terminé.

Par exemple, le script ci-dessous effectue l’installation de VS 2015 et de certaines extensions.

#Installer VS2015
cinst visualstudio2015community

# Installer les extensions
cinst ncrunch-vs2015
cinst resharper # just R#, not the platform

# Installer les autres utilitaires
cinst NugetPackageExplorer

On peut aussi utiliser Bostarter pour configurer plusieurs aspects de Windows. En voici un exemple simple, mais comme Boxstarter s'appuie sur PowerShell vous pouvez aller assez loin.

#region Configuration initiale de Windows
 
    Update-ExecutionPolicy Unrestricted
    Set-WindowsExplorerOptions -EnableShowFileExtensions
 
#endregion

#region Ajout de fonctions additionnelles
    cinst IIS-WebServerRole -source windowsfeatures
    cinst TelnetClient -source windowsFeatures
#endregion

Un des gros avantages de Boxstarter par rapport à utiliser directement Chocolatey, c’est qu’il va prendre en charge toutes les étapes d’un script, y incluant les redémarrages qui pourraient s’avérer nécessaires en cours de route.

En séparant votre processus de configuration d’un poste de développement en plusieurs scripts, allant du plus général au plus spécifique, il devient possible d’uniformiser les postes tout en n’installant ce qui est nécessaire. Par exemple, on pourrait définir un script pour configurer Windows et les services que vous utilisez habituellement (tel que IIS et MSMQ, par exemple), un autre pour Visual Studio et encore un autre pour les outils SQL Server. Chacun exécute simplement les scripts dont il a besoin en fonction de son travail.

Je ne dirais pas que l’outil est parfait encore. Il y a de petits irritants et parfois les messages d’erreurs sont un peu difficiles à décortiquer. Heureusement la communauté Boxstarter et son leader Matt Wrock sont assez rapides à vous aider, si nécessaire. De nouvelles versions sont aussi livrées sur une base régulière. Chose certaine, je trouve que cet outil peut vous permettre de réduire le temps relié à l’installation et à la configuration tout en vous aidant à standardiser vos postes de développement.

Je vous invite à regarder le vidéo ci-dessous pour voir Boxstarter en action.

D'autres billets qui pourraient vous intéresser

blog comments powered by Disqus

0 Comments:

Post a comment

Comments have been closed for this post.